Skip to content Skip to footer

Qui sont les acteurs des bornes de recharge publiques de véhicule électrique ? 

Combien y a-t-il de véhicules électriques en France ? 

La France voit une augmentation rapide de l’adoption des voitures électriques : on en compte 1,4 million au 2ᵉ trimestre 2023. Le déploiement de bornes de recharge publiques à destination des usages longue distance comme des usages quotidiens représente un enjeu majeur, en particulier pour les utilisateurs n’ayant pas accès à un stationnement privé. 

Selon l’enquête Ipsos – Avere-France auprès des utilisateurs (avril 2024), le Véhicule Electrique (VE) est de plus en plus choisi sur des longs trajets : 48 % des sondés utilisent ainsi systématiquement leur VE pour partir en week-end ou en vacances. Ceci prouve la confiance de ces automobilistes dans les infrastructures de recharge publique existantes en France. Cependant, le secteur reste en plein développement, la filière visant 400 000 points de recharge en 2030 (loi relative à la transition énergétique pour la croissante verte). 

Au niveau européen, le règlement sur le déploiement de l’infrastructure de recharge pour carburants alternatifs (AFIR) prévoit l’installation de bornes de recharge tous les 60 kilomètres sur tout le réseau RTE-T (réseau trans-européen de transport) d’ici à 2027.  

Qui sont les acteurs des bornes de recharge publiques ? 

Une multitude d’acteurs intervient dans le déploiement et l’exploitation des bornes de recharge publiques :

  • Les acteurs énergétiques permettent la fourniture de l’électricité à l’usager final.  
  • Les collectivités et concessionnaires possèdent le foncier et (la plupart du temps) l’infrastructure des bornes de recharge.  
  • Les acteurs de l’infrastructure de recharge permettent la construction et la gestion du réseau de bornes.  
  • Enfin, les opérateurs de service sont en interface avec l’utilisateur final en commercialisant les services de recharge.  
Chaîne de valeur des bornes publiques de recharge de véhicule électrique​

Chaîne de valeur des bornes publiques de recharge de véhicule électrique​ 

Le propriétaire du terrain où sont installées les bornes, dit hébergeur, met à disposition son foncier à un aménageur qui finance les bornes et supporte les CAPEX de leurs installations. Ce dernier désigne un opérateur de points de charge, ou CPO (Charge Point Operator), pour l’exploitation technique du service de recharge.

Ce CPO a pour rôle la gestion et la maintenance des bornes, qui sont fournies par le constructeur d’infrastructure de recharge de véhicule électrique (ou constructeur IRVE). Via son outil de supervision, le CPO peut opérer son infrastructure de bornes de recharges, et peut avoir recours à un prestataire de service pour certaines activités comme la gestion de l’infrastructure, la facturation ou la maintenance. Ce CPO peut également endosser le rôle d’opérateur de service en proposant un service direct de recharge pour ses propres bornes.  

Parallèlement, il contractualise avec un fournisseur de service de mobilité, dit e-MSP (Electric Mobility Service Provider), qui commercialise son propre service de recharge à l’utilisateur final via une carte de recharge. Grâce à la contractualisation avec de nombreux CPO, l’e-MSP propose à l’usager une carte, pouvant inclure un abonnement, utilisable dans des infrastructures de recharge de plusieurs CPO.  

À noter : certains CPO sont également des e-MSP et délivrent ainsi une carte donnant accès à leurs propres bornes ainsi qu’à toutes celles de ses partenaires.  

Des plateformes de roaming, ou itinérance, permettent la simplification des accords entre CPO et e-MSP en facilitant la connexion inter-opérateurs. Les données sont transmises par les opérateurs ou leurs sous-traitants via le protocole OCPI (Open Charge Point Interface). Les données OCPI définissent les communications entre les opérateurs et permettent l’échange d’informations (localisation des points de charges, relevés de facturation, commandes de point de charge). Elles fournissent un langage commun entre les e-MSP et les CPO.​ Finalement, l’utilisateur final se tournera soit vers un e-MSP pour l’achat d’une carte de recharge soit vers un CPO avec vente de service via un abonnement, un paiement classique par TPE ou un autre moyen de paiement par carte bancaire comme Pay As You Go par exemple.  

Au sein de cette chaîne de valeur complexe et en constante évolution, Yélé Consulting se distingue comme un partenaire stratégique qui accompagne les acteurs du secteur Transport et Mobilité dans leur choix de positionnement ou dans la mise en œuvre opérationnelle de leurs déploiements.  

Auteurs et contacts référents sur le sujet : Ninon Marchandou et Maxime Selier


Sources